Comment tricoter un châle ?

Le maître mot du châle au tricot : AUGMENTATION

Si vous maitriser le point mousse (succession de points endroit) et les augmentations il n’y a rien de plus simple que de tricoter un châle sans réfléchir… Un rang après l’autre jusqu’à la fin de la pelote et la hauteur désirée et voilà votre châle terminé !

Ici j’ai utilisé trois coloris et quatre pelotes de laine recyclées (elles sont issues de tricots détricotés par ma grand-mère) ou données. Pour la petite anecdote, ma grand-mère grande tricoteuse jusqu’alors possède une collection de pelotes non négligeables dont elle m’en a offert quelques pelotes (rien moins que deux gros sacs). Certaines de ces pelotes lui ont été données par une dame qui avait une maman atteinte de la maladie Alzheimer et qui pendant des années achetait de la laine. L’histoire de cette dame et de ces pelotes de laine me touche et je suis vraiment ravie de pouvoir les transformer en petits vêtements pour moi et mes enfants.

Mon châle mesure 60 cm de hauteur car j’ai eu l’idée de doubler la première pelote ce qui fait que ma pointe est très chaude mais je n’ai pas eu assez pour qu’il soit assez large en haut pour le nouer autour de moi. Je l’utilise notamment lorsque je suis devant mon ordinateur pour bien me chauffer le dos et les épaules.

1 Comment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s