Comment recycler un « vieux » maillot ?

Un mois et demi que je n’ai pas publié mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas cousu… C’est juste que le soleil et les chaleurs n’étaient pas au rendez-vous depuis pour prendre ces photos dudit maillot… Nous avons profité du « déconfinement » et du soleil printanier pour enfin pointer notre nez dehors et faire une promenade ! Et quel sentiment de liberté !

IMG_20200517_123631

Bon voici comment je m’y prends lorsque je veux coudre un vêtement pour une de mes filles et que je n’ai pas de jersey neuf sous la main, ou que je souhaite tout simplement recycler un « vieux » maillot.

Tout d’abord, je réfléchis au projet que j’aimerais faire avec ce « vieux » tee-shirt, quel projet j’aimerais coudre… Ici je suis partie sur l’idée du maillot P1910 du magazine Poppy Edition du printemps dernier en stature 128 (et oui encore lui, vous me verrez encore coudre quelques modèles car j’ai presque craqué sur tous). C’est un maillot pour fille avec des mancherons qui font comme des ailes de papillon (dixit Mamz’elle) et un nœud derrière que je trouve très féminin.

IMG_20200517_123744

Ce modèle est à coudre en jersey et comme j’en achète très peu pour les enfants (neuf je trouve cela hors de prix même si les motifs sont extrêmement attrayants, pour le peu de temps qu’ils mettent leurs vêtements ou le peu de soin qu’ils y apportent je trouve que c’est un peu jeter l’argent par les fenêtres, mais bon, c’est mon humble avis ! Que je vais contredire très prochainement d’ailleurs…). J’avais dans mon stock de matière à recycler ce maillot en taille adulte avec une magnifique broderie mécanique que je souhaitais conserver en l’état…

IMG_20200425_145400IMG_20200425_145414

Avant toute chose, il faut découper toutes les pièces du maillot de départ pour faciliter l’étape de réflexion. Perso je découpe le long de couture, au début je décousais carrément mais en fait cela ne sert pas à grand chose…

Puis prendre son patron et étudier comment les empiècements peuvent tenir dans ce maillot ici grande taille (je précise) et surtout quels détails peuvent être repris pour se faciliter la couture : ourlet par exemple, poche(s), encolure…

Parfois pour récupérer sans se prendre la tête il faut tricher un peu, comme ici avec les manches qui ont normalement un léger arrondi et que je n’ai pas fait puisque j’ai utilisé l’ourlet de la manche initial.

IMG_20200425_150727

ASTUCE : Pour avoir deux manches et mancherons parfaitement identiques, je superpose le premier découpé avec le calque et découpe autour, cela évite le risque d’une différence de marge plus ou moins grande.

Utiliser le maximum de tissu possible pour découper vos pièces comme ici j’ai pu couper les manches et mancherons dans chacune des manches du maillot initial.

IMG_20200425_150851

* Pour le montage des mancherons j’ai dû avoir un moment d’inattention, car je les ai montés à l’envers (bon ça ne se voit pas, sauf si elle lève le bras). La seule étape qui m’a demandé du temps et ceci n’est pas en lien ni avec le modèle ni avec les instructions c’est que ma surjeteuse à dérayer pour faire le bord ourlet des mancherons qui ne sont pas top pour mon sens du détail et des finitions bien faites.

IMG_20200517_123807

** Autre problème que j’ai rencontré dû au fait que ma broderie mécanique du maillot initial était trop large par rapport au maillot final, j’ai dû faire l’impasse sur cette partie et couper cette large pièce. Du coup, j’ai manqué  de tissu… Je n’avais pas d’autre choix que de faire un raccord en plein milieu du devant. J’aurais dû faire un grand empiècement d’une autre couleur cela ne se serait pas vu et aurait été original mais je n’avais pas d’autre jersey à recycler qui aille avec cette couleur.

Pour le dos, le patron propose :

– une ouverture en goutte dont il faut munir le pourtour de biais ; c’est d’ailleurs la première étape de montage. Pour bien le plaquer, j’ai choisi de surpiquer le biais au point zigzag large (le seul que ma machine fasse correctement).

– une fermeture avec un lien noué. Pour cela, il suffit de poser le biais souple en jersey sur le pourtour du col et le faire dépasser de 25 cm de chaque côté pour créer les liens. Pour ce lien, j’ai utilisé du biais souple en coton noir car je n’avais pas d’autre couleur dans mon stock, il s’est positionné parfaitement.

IMG_20200517_123744

Les + du patron : Les mancherons ajoutés, la goutte formée et le lien noué sont vraiment des détails très féminins qui donnent un plus à ce modèle classé en deux étoiles (un peu d’expérience).

Il permet également de jouer avec les motifs et les couleurs. Personnellement pour cette première version test pour moi, l’objectif était de recycler le maillot adulte, et d’avoir une pièce plus classique / basique dans la garde-robe de Mamz’elle qui aille avec notamment la jupe du même magazine que j’ai cousu il n’y a pas longtemps.

 

 

 

 

 

 

 

7 Comments

Répondre à satyanomade Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s