Blouse volantée Happy Apples

P_20200629_145525
Photo issu du magazine Ottobre Design 2020

J’ai testé le magazine Ottobre Design (Printemps 2020) récemment avec la robe Lucky Elephants et voici ma récidive avec la blouse volantée Happy Apples en taille 3 ans pour Mistinguette. J’avoue que je continue à trouver les modèles tous aussi charmants les uns que les autres, j’ai envie de les coudre tous, seul bémol les explications que j’ai du mal à suivre !!! Point fort pour le moment, la taille correspond bien à la stature, le 3 ans lui va très bien, aucun ajustement n’a été nécessaire.

Bref, voici donc cette petite blouse bien sympa pour les jours où il ne fait pas trop chaud, elle se compose de plusieurs parties : des manches 3/4, un ourlet volanté, un dos et un devant avec deux côtés chacun. Entre les côtés et les devants / dos s’insèrent des petits volants froncés.

P_20200629_183240

Le matériel : 

Le patron suggère de la coudre en coton double gaze, n’en n’ayant pas en stock et souhaitant rester dans ma démarche zéro déchet / recyclage (et vider mon stock)…

J’ai utilisé :

  • un tissu dont j’ignore la composition. Il se rapproche de la viscose, assez épais il ne glisse pas et possède un aspect de maille (ce qui donne un tissu assez respirant) malheureusement ma machine a bien eu du mal à le coudre ! C’est une robe adulte vintage que j’ai retaillée (et qui n’avait plus son étiquette…).
  • Du voilage vichy vert et blanc (chute d’un ancien rideau) pour réaliser le volant d’ourlet (la robe ne fut pas suffisante à cause de sa coupe d’origine)
  • Du biais jaune vif pour la finition du col (chute que j’aurais préféré en orange mais je n’en avais pas assez)
  • Du ruban gros-grain à pois blanc pour l’attache du bouton
  • Un bouton blanc en forme de fleur vintage issu de la robe recyclée.

Coût du projet : O€ !

J’ai mis deux après-midis pour le montage dû en grande partie à ma machine à coudre qui se refusait totalement à faire des points réguliers (J1), j’ai donc sorti la surjeteuse et monté le tout avec, bien plus rapide et efficace au final (J2 qq jours plus tard). Les seuls parties qui furent cousues avec la mac sont la fente qui était entoilée donc assez épaisse pour la têtue (ma machine) et le col avec le biais, là aussi, l’épaisseur a semblé lui convenir !!

Les étapes de montage 

Au départ, on commence par réaliser la fente.

J’ai procédé de cette manière : le patron possédant une petite encoche pour tailler le dos, la fente était déjà coupée dans mon tissu (ce qui, je pense, n’ai pas la bonne méthode, il aurait mieux fallu coupé le dos sans cette encoche puis couper directement la fente en même temps que sa parmenture), j’ai posé la parmenture entoilée endroit contre endroit, cousue à 0.5 mm du bord de la fente taillée du dos fait une encoche en étoile en bas puis j’ai retourné la parmenture vers l’endroit et surpiquer tout autour.

Puis on couds la boucle à la parmenture de la fente.

P_20200629_142308

Deuxième étape : Option 1:  On monte les devants et les dos par les épaules.

ou option 2 : On assemble les petits volants. D’après ce que j’ai compris des explications « made in Ottobre » (ou peut-être n’étais-je pas assez concentrée ce jour-là), j’ai cousu les volants aux côtés mais avec le recul je pense sérieusement qu’il fallait les coudre de chaque côté des devants afin qu’ils soient ensuite dans le bon sens. Et coudre les volants de devant et du dos ensemble puis les coudre aux pièces devant et dos d’une seule traite. Ce que je n’ai pas fait ! Bon je ne sais pas si vous avez compris la nuance, je tâcherais de faire une seconde version pour mieux vous expliquez en photos pas à pas.

Voilà comment j’ai procédé ici :

J’ai cousu chaque volant (laissé à cru car le tissu se tient très bien) à son côté correspondant puis les côtés ensemble par les épaules en faisant bien attention à ce que les volants se positionnent dans le bon sens l’un contre l’autre (cf photo ci-dessus)

Ensuite on couds les petits côtés aux devant et dos de telle sorte que les volants soient pris en sandwich entre les deux. Ce qui fait que les volants doivent normalement rester libre au niveau de l’épaule. Devant ma machine récalcitrante face aux surépaisseurs, j’ai décousu les épaules pour recoudre le tout plus à plat ce qui fait que mes volants sont pris dans la couture d’épaule… Cela n’enlève rien au final à la blouse terminée si ce n’est un peu de sa légèreté !

P_20200629_142525

Troisième étape : coudre les manches aux emmanchures

P_20200629_145548

J’ai fait ici un essai d’ourlet de manche à la surjetteuse au point flatlock… avec la manche à plat. J’ai fait un premier repli flatlocké puis un second puis j’ai ensuite refermé la manche et les côtés en overlock en seule fois.

P_20200629_152044P_20200629_153028P_20200629_152524

Le bord de manche est donc avec une couture visible, j’aurais pu utiliser un fil de couleur pour créer un effet décoratif mais ne sachant pas si mon essai serait concluant j’ai préféré rester « sobre ».

Ensuite je me suis chargée du volant en voilage pour l’ourlet du bas, j’ai fait un bord roulotté pour le bas et surfilé la partie haute (pas nécessaire car elle sera prise avec la couture de la surjeteuse, au final, cela créé une surépaisseur et rigidifie cette partie de la blouse).

J’ai ensuite froncé le bas et assemblé le volant au haut de la blouse en une seule fois car j’avais déjà cousu les côtés deux à deux (Ottobre préconise de coudre d’abord le volant d’ourlet devant puis dos et assembler les côtés au final).

P_20200629_163056P_20200629_173637

Et pour terminer l’étape finale : le col !

J’ai utilisé la méthode expliquée par Mélanie Moubarek ce qui permet de cacher la boucle sous le biais qui fait office de parmenture.

P_20200629_181514

Cette méthode donne une belle et discrète finition.

P_20200629_182859P_20200629_182835

Ce modèle est très féminin grâce sa fente en goutte, ses petits volants et son ourlet volanté. J’ai vraiment envie de lui refaire une seconde version pour optimiser mon patron et, par là-même, ce que j’ai appris en le cousant. Par contre, je pense que j’utiliserais un tissu plus facile à coudre (du coton) et je rallongerais les manches pour en faire des manches longues afin que Mistinguette puisse le mettre à l’automne. Egalement en rallongeant l’ourlet du bas on peut facilement transformer cette blouse en robe (à tenter donc !).

P_20200629_183254P_20200629_183305P_20200629_183439

 

 

 

 

 

 

4 Comments

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s