Gaston, un Petit Patron…

« Gaston y a l’telefon qui son mais y a jamais person qui y réponds ! » aurait pu aussi être le titre de cet article…. C’est aussi un article spécial dédicace à Satya Nomade sans qui je n’aurais jamais cousu cette merveille.

Voilà j’ai donc testé la marque française et lilloise « Petit Patron » et son fameux tee-shirt Gaston qui m’a d’abord inspiré ce titre d’une musique de Nino Ferrer qui date de 1967… Alors il attends depuis tout ce temps l’Gaston à votre avis ? Et bien, oui, en effet… Coupé aux vacances de février commencé en mars, et terminé en avril, ce titre lui va comme un gant.

Le patron en pdf est imprimable et je trouve cette solution attractive. J’ai voulu faire deux versions, une hiver, une été. Une en tissu neuf une en recyclé.

J’ai commencé par la version estivale que j’ai recoupée dans une ancienne robe de ma mamie dans un tissu viscose jersey synthétique en mauve, LA couleur pantone de l’été 2022 ! Sauf que voilà, le jersey recyclé, c’est bien, mais il y a une limite au recyclage : la QUALITE du tissu. Et là, je dirais pour la faire courte que la robe de mamie avait bien vécu sa vie et que ma version estivale a terminé à la poubelle. Ma surjetteuse et ma mac n’ont pas apprécié : une aiguille cassée (depuis que j’ai ma nouvelle machine cela fait une éternité que cela ne m’était pas arrivé), le tissu qui patinait sous le pied de biche, la machine qui ne cousait pas, la surjetteuse qui mangeait le tissu, bref tout ça a eu raison de ma volonté de « faire du neuf avec du vieux » et j’ai arrêté là le carnage. J’ai juste garder les magnifiques boutons…

D’autant plus que j’avais du jersey neuf qui attendait son tour… Un jersey sweat de fou avec des poules qui trainait par là (une chute de 20 cm achetée chez Mondial Tissu un jour d’inspiration) et un second Milano acheté dans un autre magasin ont croisé leur chemin et ça donne cela : un Gaston tout beau tout rond. Un Gaston de vrai patron(ne) !

J’ai lu au préalable les instructions qui ne diffèrent pas beaucoup du tee-shirt de Deer and Doe. J’ai assemblé la partie haute avec la partie basse plus sombre (ce n’est pas noir mais brun foncé) ensuite les épaules puis l’encolure qui est très réussie 😊. Tout s’est cousu de manière simple et rapide, c’est impeccable. Je suis très fière de moi…

Ensuite, j’ai terminé avec l’assemblage des coutures des manches sauf qu’une fois essayé j’ai pas trop aimé le rendu que la marge de couture de 1cm donnait. J’avais l’impression d’être carrée aux épaules, du coup, j’ai ajouté des surpiqûres pour plaquer les marges et éviter cet effet. Ça passe mais la prochaine fois j’utiliserai le couteau de la surjetteuse… Ce que j’ai tendance à ne pas faire de peur de couper mon tissu et d’avoir un trou 🙄… Celles qui savent savent !

et la finition des ourlets que j’ai cousu au point zigzag 2.2 n’ayant pas de recouvreuse…

J’aime les différentes versions possibles de ce modèle, comparé au D&D qui est un simple maillot droit, celui-ci peu devenir une robe, avoir une poche, une bande d’encolure plus ou moins large, avoir des froufrous… Les marges de couture sont incluses partout aussi et c’est un plus. Bref, c’est un bon investissement. Sauf que l’on ne peut coudre tout cela qu’en jersey !

Je pense que j’en ferais d’autres versions mais d’abord j’ai des coupons de coton à coudre qui m’attendent !

Merci à Mamz’elle pour les prises de vue🥰 et à Maminette pour le décor 😍😉.

6 Comments

Répondre à chantal du51 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s