Pyjama Samouraï Flower’s

Prenez un sarouel extra large combiné à un sweat Power Flower, le tout en polaire rose bonbon à pois, et vous obtenez un pyjama Samouraï Flower, appelation d’origine contrôlée Z’il vous plaît.

Honnêtement, entre nous, je ne vous montre pas cette association de patrons hasardeux pour la qualité de ma couture dont je ne suis pas super fière, à vrai dire, mais, juste, vraiment pour le fun, histoire de vous poiler un peu en cette nouvelle année « masquée et hydrogelisée ». Et aussi parce que c’était un de mes cadeaux fait main à destination de Mamz’elle… J’ai rattrappé le coup avec un second pyj’ versus grande marque de distributeur (bah oui il faut toujours deux pyjamas dans une garde-robe, vous savez bien, histoire d’en avoir un autre quand le premier sèche, enfin pour celles qui, comme moi, sont toujours à faire sécher leur linge à l’ancienne sur un tancarville parce que celles qui ont un sèche-linge électrique ne peuvent pas comprendre, sauf si elles partent en vacances en location dans une maison qui n’en a pas et que vous êtes parties, mes belles, en vacances en Normandie, en plein hiver ou même l’été, ou pire en Bretagne – non mais hein ! Y’a pas qu’en Normandie qu’il pleut tout le temps…)

Bref, trêve de plaisanterie, revenons à notre pyjama Home Made In Normandie : j’ai pris les patrons du sweat et du sarouel dans le bouquin (encore et toujours !) de Charlotte Paoli Couture Rétro Moderne que je commence à savoir par cœur… J’ai fait l’encolure en jersey recyclé avec un vieux tee-shirt à moi et rallongé les bas de jambes avec le même tish, j’aurais préféré que le bas de jambe soit plus resserré mais bon rien n’est jamais parfait dans mon monde de « couturière du dimanche », surtout après plusieurs mois de nuits blanches (merci bébé d’amour !)

La partie dont je suis le plus fière c’est l’appliqué Power Flower sur le sweat. J’ai pris des pétales prédécoupés que j’avais en stock, je les ai renforcés avec de la Vlieseline et hop un tour de point zigzag serré autour… J’ai tenté une broderie à la machine pour le cœur de la fleur mais l’effet rendu est à retravailler… Bon en s’en fiche un peu car après tout ce n’est qu’un pyjama voir même un surpyjama car il est vraiment très très chaud !

Que le pouvoir des fleurs soit avec toi Samouraï !

2 Comments

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s