Sweat-shirt #mandylmv de La Maison Victor

En 2019, mon objectif est de me faire petit à petit une garde-robe personnalisée, originale, colorée, graphique et unique. Pour la commencer, j’ai choisi le patron sweat-shirt Mandy de LMV. C’est un modèle pour débutant(e), comme indiqué sur le magazine Edition 1 / 2019. Il peut se moduler en version manches longues ou manches courtes, en robe ou sweat en fonction des tissus utilisés. C’est cette possibilité de faire toutes ces variantes qui m’a motivée.

Pour mon haut « Mandy », j’ai pris deux anciens vêtements qui appartenaient à ma grand-mère : une blouse longue en viscose au motif Prince de Galles et une robe longue d’été en coton écru. Toutes deux cousues main il y a fort longtemps…

Comme c’est la première fois que j’utilise un patron LMV, j’ai pris un peu large, j’ai décalqué en taille 40 pensant qu’il taillait petit. Une fois porté le verdict est qu’une taille 38 aurait été mieux. Il faut un peu de patience, de précision et de motivation car les parties du patron sont sur deux feuilles mélangées avec d’autres patrons sur une même face. Pour une première, je suis contente d’avoir réussie sans me tromper de ligne !

img_20190208_145720.jpgPour la coupe du modèle, il m’a fallu jouer avec les tissus et tailler le dos et le devant dans chacune des robes de mamie pour éviter les parties usées. Je me suis demandée si je faisais les petits volants sur les manches. C’est une possibilité qu’offre le patron. Comme je ne suis pas très froufrou à vrai dire, j’ai mis de côté cette option. J’ai préféré travailler graphiquement mes tissus.

La longueur était trop courte à mon goût, j’avais pourtant bien ajouté les deux centimètres pour l’ourlet…

#mandylmv dos

J’ai donc rajouté une bande de 10 cm ourlet et couture d’assemblage compris pour lui donner la longueur que je souhaitais. Cette bande a été coupée dans les deux tissus et j’ai décidé de créer un décalage au montage. Concernant les manches, j’ai suivi le patron et les indications pour obtenir des manches courtes. Vous pouvez vous apercevoir qu’elles ne sont pas courtes comme sur le modèle du magazine, je dois mesurer quelques centimètres de moins que la nana (et oui je fais 1.57 m !!!).

L’encolure est une parmenture en Prince de Galles parce qu’au début de la coupe je pensais réellement le faire entièrement dans ce motif mon « Mandy » !

Encolure à parmentureCette encolure est loin d’être parfaite, la couture n’est pas droite et ça fait des plis. Sur les indications LMV il fallait entoiler cette partie. J’ai zappé cette étape (hou la vilaine !) par manque de matos et la flemme de faire 14 km AR pour acheter ce qu’il fallait.

Une fois terminé ce tee-shirt (en deux heures coupe et couture comprises, je décalque souvent la veille), j’ai ajouté des broderies au passé plat fait main s’il vous plaît ! Un modèle personnalisé. Je me suis inspirée du motif Prince de Galles : des petits carrés et des lignes. Je suis assez fière de moi et mon essai est donc transformé ! En pièce unique pour mon dressing…

Et vous vous validez ?

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s